Danas

Croatie : l’Eglise catholique entre en résistance contre le pape

| |

Le pape François fait tous les jours la une de la presse mondiale, mais il a quasiment disparu des colonnes de Glas Koncila, le journal de la Conférence épiscopale croate... Le jésuite argentin bat tous les records d’impopularité dans les milieux ecclésiastiques croates, rongés par le nationalisme, le goût de l’argent et la fascination de la politique. Un véritable purge de l’épiscopat se prépare pour Pâques. L’analyse au vitriol de Denis Kuljiš.

Par Denis Kuljiš Juraj Jezerinac est un cadre formé au Canada, où il desservit plusieurs paroisses croates de 1980 à 1991. Comme tant d’autres figures de la diaspora croate au Canada, il a joué un rôle clé dans la mise en place du régime de Franjo Tuđman. Il a été nommé évêque-auxiliaire de Zagreb en 1991, puis évêque aux armées en 1997. Même pour l’aile droite de la conférence épiscopale croate, Mgr Jezerinac fait figure d’ultra-radical. Seul le dépasse en radicalisme verbal Mgr Mile Bogović, qui fut prisonnier des Serbes durant la guerre, et dont les sermons pastoraux transpirent le racisme le plus assumé. À l’inverse, le pape François se veut le (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous