Le Courrier des Balkans

Croatie : condamné pour crimes de guerre, Branimir Glavaš a été remis en liberté

|

Le dirigeant nationaliste croate, qui purgeait une peine de huit ans de prison pour des crimes commis durant la guerre contre des civils serbes à Osijek, a été libéré mardi midi, sur la base d’une décision de la Cour constitutionnelle de Croatie. L’homme, qui était détenu à Mostar, devrait néanmoins rester en Bosnie-Herzégovine, car un autre mandat d’arrêt pèse toujours sur lui en Croatie.

Par Jad Condamné par la justice croate à dix ans de prison en 2009, Branimir Glavaš s’était alors enfui en Bosnie-Herzégovine, pays dont il possède également la citoyenneté. Durant son procès, il avait été réélu député au Parlement croate, à la tête de la liste du Parti démocratique croate de Slavonie et de Baranja (HDSSB), la formation nationaliste qu’il avait créé après avoir quitté le HDZ. En 2010, sa condamnation a été confirmée en appel, sa peine étant toutefois réduite à huit ans de prison, et il a été exclu du Sabor, le Parlement croate. Sur la base de l’accord juridique existant entre les deux pays, la justice de Bosnie-Herzégovine avait validé la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous