Le Courrier des Balkans

Crime organisé dans les Balkans : ouverture du procès Kelmendi à Pristina

| |

Le 14 juillet dernier, s’est ouvert à Pristina le procès de Naser Kelmendi, soupçonné d’être un des narcotrafiquants les plus dangereux des Balkans. L’occasion d’évoquer de nouveau les liens supposés que l’accusé entretient avec Fahrudin Radončić, le dirigeant de l’Alliance pour un meilleur avenir (SBB) et le propriétaire de Dnevni Avaz, le principal quotidien de Bosnie-Herzégovine.

Par A. De Noni Nasser Kelmendi, citoyen bosnien d’origine kosovare, a été arrêté en mai dernier à Pristina. Il est aujourd’hui accusé de trafic de drogue et d’homicide, pour le meurtre en 2007 du bosnien Ramiz Delalić. L’homme était recherché par Interpol, depuis que les États-Unis avaient placé son nom sur leur « liste noire ». L’ouverture du procès Kelmendi pose de nombreuses questions, notamment sur les rapports qu’entretient l’accusé avec Fahrudin Radončić, l’une des personnalités politiques les plus importantes de Bosnie-Herzégovine. En détaillant les charges retenues contre Kelmendi, le procureur international Andrew Hughes a présenté Radončić (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous