Koha ditore

Ces vétérans qui n’ont jamais combattu : les « anciens combattants » de l’UÇK se multiplient au Kosovo

| |

Depuis la fin de la guerre en 1999, le nombre des anciens combattants de l’UÇK s’est étrangement multiplié. Alors que les chiffres les plus sérieux parlent d’environ 18.000 combattants à la fin des hostilités, près de 32.000 personnes sont aujourd’hui enregistrées sur les listes des anciens combattants. Ce statut permet de bénéficier de multiples avantages sociaux, ce qui contribue à vider les caisses de l’État. Les « véritables » anciens combattants sont les premiers à dénoncer la situation et le rôle des dirigeants du Kosovo.

Par Besnik Krasniqi Le nombre de personnes qui prétendent avoir été membres de l’Armée de libération du Kosovo (UÇK) semble avoir doublé, en comparaison avec le chiffre donné immédiatement après la guerre. La liste des personnes qui auraient pris les armes pour libérer le Kosovo de la Serbie, est conservée dans les archives de l’institution héritière de cette guérilla, les Force de sécurité du Kosovo. Sur cette liste, il y a les noms de 31.200 personnes. Pour rendre ces listes crédibles, les commandants des brigades et des sept zones de l’UÇK, ainsi que les commandants des six zones du TMK y ont apposé leur signature. C’est le seul élément de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous