Le Courrier des Balkans

Bulgarie : il faut sauver la dernière plage vierge de la Mer Noire

| |

Après quelques semaines d’accalmie cet hiver, la contestation reprend en Bulgarie. Dans le viseur, le projet du gouvernement de construire un vaste complexe touristique à Karadéré, l’une des dernières plages vierges de la Mer Noire.

Par Ivo Hristov Une série de manifestations écologistes agitent de nouveau la place publique bulgare après l’accalmie hivernale. Les militants de toutes les couleurs politiques sont fermement décidés à ne pas laisser les investisseurs bétonner une des dernières plages vierges sur le littoral de la Mer Noire : Karadéré. La plage, qui s’étend sur plusieurs kilomètres au sud de Varna, est affectionnée par les adeptes du nudisme et des sports extrêmes. Les réseaux sociaux ont réagi immédiatement après l’autorisation par le gouvernement d’un projet de construction de quelque 1.700 bâtisses et trois complexes hôteliers sur une surface de 120 hectares. (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous