Express

Brezovica : tourisme, environnement et relations interethniques au Kosovo

| |

Les Serbes bloquent les accès à Brezovica, la plus grande station de ski du Kosovo, située dans une enclave. Au-delà de l’aspect politique de ce nouveau bras de fer avec Pristina, le quotidien albanais Express reconnaît que les principaux coupables sont les autorités du Kosovo qui n’ont jamais été capables de définir une stratégie cohérente ni un plan d’urbanisme. Conséquence de ce laissez-faire : le saccage des montagnes et des forêts du Kosovo. Et si les Serbes avaient raison de s’opposer aux nouvelles constructions ?

Par Petrit Selimi Les Serbes, menés par les dirigeants élus lors des élections municipales serbes - considérées comme illégales par les autorités locales et internationales du Kosovo - ont décidé de placer une barrière sur la route qui serpente de Štrpce à Brezovica. Officiellement, ils réclament l’arrêt des constructions illégales dans la station de Brezovica, mais leur véritable but est de lancer un nouveau défi aux autorités du Kosovo. Ces agissements ne se produisent pas par hasard. On sait que la ligne politique serbe, surtout depuis la proclamation d’indépendance du Kosovo, est clairement affirmée : dès qu’ils le peuvent, les Serbes (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous