Bosnie-Herzégovine : noms de rues et batailles de mémoires

| |

Depuis la fin de la guerre, la majorité des rues en Bosnie-Herzégovine ont été rebaptisées, afin d’adapter la géographie urbaine à la nouvelle situation politique. Avec la disparition des références communistes (à part Tito bien entendu !), sont apparus des noms très « ethniquement marqués », parfois offensifs pour les personnes d’autres nationalités.

Par T. Šikanjić, G. Golub, A. Tipura Rien qu’en regardant les noms des rues, on comprend facilement qui est le peuple majoritaire d’une ville en Bosnie-Herzégovine (B-H). Pendant la guerre et les années qui l’ont suivie, les noms de rues ont été changés. Aujourd’hui, on envisage de nouveaux changements car certains noms de rue, choisis au cours de la période d’après-guerre, peuvent offenser certaines nationalités. Le nom de rue le plus fréquent en Bosnie-Herzégovine est celui de Rue de la Jeunesse. Nous sommes arrivés à cette conclusion après l’étude des noms de rues dans 100 des 120 communes que l’on trouve une rue de la jeunesse 36 fois dans 100 (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous