Monitor

Bataille de (noms) de rue au Monténégro

| |

L’opposition pro-serbe du Monténégro a trouvé un nouveau cheval de bataille : dénoncer les projets du maire de Podgorica qui veut changer les noms « serbes » des grandes rues de la ville pour les attribuer à des figures prestigieuses de l’histoire monténégrine.

Par Veseljko Koprivica Au Nigéria, à la fin des années 1990, régnait le dictateur Sani Abacha. Le lobby des opposants nigérians exilés avait persuadé les autorités de la ville de New York de nommer l’espace situé devant la mission diplomatique nigériane Place Ugao Kuriata Abiole, du nom de l’épouse du leader assassiné de l’opposition du pays. À cette provocation guère diplomatique, Lagos avait répondu illico. La rue longeant le bâtiment de l’ambassade américaine à Lagos prit le nom de Luis Farakan, le leader de l’organisation américaine controversée La Nation de l’islam. Après la mort du général Abacha, tout a été changé, à commencer par le nom de ces rues. (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous