BIRN

La lente disparition de la communauté serbe de Sarajevo

| |

Bien que les rumeurs d’un nouvel exode massif relèvent de la fiction, la communauté serbe connaît un déclin certain dans la capitale de la Bosnie-Herzégovine : entre 20 et 40 000 Serbes vivraient encore à Sarajevo, contre 160 000 avant la guerre. Plus encore que les provocations ou les discriminations, le chômage pousse les Serbes à quitter la ville et le pays.

Par Predrag Popovic Si quelques célébrités serbes de Sarajevo ont désavoué les propos de politiciens de Republika Srpska (RS) - qui ont déclaré à qui voulait les entendre que leur communauté allait bientôt devoir quitter la ville -, la baisse effective de la population serbe, l’économie stagnante du pays et la discrimination constante rendent dans les faits leurs perspectives d’avenir peu reluisantes. La population de Serbes dans la capitale a glissé de 160 000 environ au début des années 1990 à un nombre oscillant entre 20 000 et 40 000 aujourd’hui. Le chiffre exact reste inconnu, puisqu’aucun recensement n’a eu lieu en Bosnie-Herzégovine (BiH) depuis (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous