Osservatorio Balcani e Caucaso

Bosnie-Herzégovine : les violences conjugales face au mur institutionnel

| |

Dans une société bosnienne encore très patriarcale, les violences conjugales restent un problème largement répandu. Plusieurs lois devraient garantir la protection des victimes, mais elles restent souvent lettre morte et la division institutionnelle vient encore compliquer la mise en œuvre d’une législation et d’une justice unifiées. Devant le manque d’engagement des pouvoirs publics, les ONG doivent lutter seules, vaille que vaille.

Article réalisé par plusieurs auteurs en collaboration avec Oneworld SEE Plusieurs lois garantissent la protection des victimes de violences domestiques en Bosnie-Herzégovine, mais en général elles restent lettre morte, dans une société encore fortement patriarcale et marquée par l’héritage institutionnel des Accords de paix de Dayton. La violence contre les femmes, surtout la violence domestique, continue à être un problème social très répandu en Bosnie Herzégovine et représente toute une série de violation des droits fondamentaux et des libertés des femmes. Malgré les activités intenses de diverses ONG partout dans le pays - dont le but est (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous