IWPR

Lutte contre les violences domestiques : l’exemple de la Voïvodine

| |

Un projet qui voulait briser le tabou des violences domestiques, un secret bien gardé en Voïvodine, avait bien commencé, mais le manque de financement risque de le faire capoter. Certaines villes font pourtant preuve de volontarisme, comme Sombor.

Par Zaklina Zoldos Tout avait bien commencé, mais les experts s’accordent à dire que sans moyens, la mise en place d’une coordination pour les équipes chargées de se saisir de ce problème dans 45 municipalités a peu de chance d’aboutir Le projet, baptisé « Une vie sans violence », a été officiellement lancé par le médiateur de la province, Petar Teofilovic, en septembre. Il demande instamment aux autorités locales de mettre en place des réseaux entre la police locale, les juristes, les services sociaux, les écoles et les centres de santé. Ces réseaux devaient établir des données locales avec les noms des victimes et des bourreaux potentiels. La violence (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous