Balkans : les faux tests PCR, nouveau marché pour les groupes criminels

| |

L’obligation de présenter un test PCR pour passer de nombreuses frontières complique les voyages, mais fait les affaires des groupes criminels, qui proposent de faux tests à quelques dizaines d’euros.

Traduit et adapté par Nikola Radić (article original) Au cours des douze derniers mois, le Bureau du procureur pour le crime organisé de Serbie a lancé des poursuites judiciaires contre douze individus soupçonnés d’avoir fabriqué et fourni de faux tests PCR. « Six membres d’une organisation criminelle ont été arrêtés le 16 août 2020. Nous avons découvert seize tests PCR falsifiés en leur possession. Ils ont tous été condamnés », a expliqué le Procureur, en ajoutant que le procès des six autres accusés était encore en cours. Avec l’obligation de présenter un test PCR négatif pour se rendre dans nombre de pays, des annonces de ventes de faux tests PCR (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous