Respirateurs chinois en Bosnie-Herzégovine : la corruption tue autant que le coronavirus

| |

« Aucun patient n’a de chance de s’en sortir. » Alors que la justice enquête sur les respirateurs chinois importés en Bosnie-Herzégovine par une coopérative agricole produisant des framboises, les médecins de Sarajevo assurent que ces appareils sont défectueux.

Par Aline Cateux 14 h : Le Bureau du procureur de la Fédération de Bosnie-Herzégovine a demandé à celui du canton de Sarajevo de former en urgence une commission d’enquête pour vérifier les allégations concernant l’utilisation des respirateurs chinois au Centre hospitalier universitaire (KCUS). 9h : On les appelle les « respirateurs framboises ». Les respirateurs chinois importés en Bosnie-Herzégovine en avril dernier par Srebrena Malina, une coopérative agricole produisant des framboises à Srebrenica, provoquent scandale sur scandale. Le Parquet de Sarajevo a ouvert une enquête en janvier sur les conditions d’attribution du marché public, dans (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous