Le Courrier des Balkans

Baile Herculane : un joyau du patrimoine thermal de la Roumanie à l’abandon

| |

Baile Herculane est un site thermal fréquenté dès l’Antiquité par l’aristocratie romaine. Redécouverte par les Autrichiens au début du XIXe siècle, la station connaît alors un grand développement. Depuis l’effondrement du régime de Ceauşescu, ce chef-d’œuvre architectural est à l’abandon malgré les promesses politiques liées à la revente du site à une société privée proche de l’ancienne nomenklatura. Reportage à la découverte de l’un des joyaux du patrimoine roumain.

Par Vincent Joos Au sud-ouest de la Roumanie se trouve ce qui pourrait être aujourd’hui l’un des grands pôles touristiques européens. Baile Herculane, nichée au cœur d’une vallée réputée pour ses eaux sulfureuses, est la plus vieille station balnéaire de Roumanie : elle a accueilli l’aristocratie romaine pendant plus de 165 ans puis fut redécouverte, 1500 ans plus tard, par les Autrichiens qui, dès le début du dix-neuvième siècle, allaient faire de ce lieu l’un des plus prisés de l’Empire des Habsbourg. Hôtels, bains thermaux, cliniques et villas se multiplièrent de 1810 à 1906 sous l’impulsion des hauts dignitaires de l’Empire. Sous le communisme, Baile (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous