Cotidianul

Roumanie : les centres historiques commencent leur réhabilitation

| |

Les centres historiques des villes roumaines sont aujourd’hui dans le même état qu’en 1989 : en proie à la dégradation, abusivement attribués à des propriétaires privés ou rénovés de manière superficielle. Les édiles avaient d’autres priorités, et lorsqu’ils ont enfin tourné leur regard vers cette question, ils ont constaté qu’ils n’avaient pas assez de fonds.

Par Gabriela Cociasi En Roumanie, les sièges des banques ou des bureaux se sont glissés avec nonchalance au milieu des cathédrales remontant aux siècles passés, au milieu des vielles maisons ou de rues pavées. Le centre historique des villes est ainsi devenu un mélange discordant de bâtiments aux portes en PVC, de grès, de faïence, de statues âgées de quelques centaines d’années et d’anciens châteaux médiévaux. Cela fait pourtant plusieurs années que les mairies de sont proposées de mettre de l’ordre dans l’essor architectural, et ont commencé à concevoir des plans urbains. Certains se sont orientés vers les besoins quotidiens, en concevant des centres (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous