Capital

Roumanie : halte au pillage des sites archéologiques !

| |

Qui a volé les bracelets daces et les pièces d’or de la Chersonèse taurique découverts en Roumanie ? Le pillage des sites archéologiques est en pleine expansion ces dernières années, malgré la répression des autorités roumaines. Mais protéger le patrimoine national veut aussi dire imposer certaines normes aux entreprises étrangères. En attendant, la société canadienne Rosia Montana Gold Corporation souhaite construire une mine d’or sur un site archéologique antique.

Par Bogdan Ciubuc À part ces problèmes qui tiennent au pillage du patrimoine, l’archéologie roumaine doit faire face à Rosia Montana. Mine d’or pour certains, mine de problème pour d’autres, ce site alimente un débat permanent. Rosia Montana est le projet de recherche le plus important réalisé en Roumanie, avec un financement sur la période 2000-2007 qui s’élève à plus de 7 millions d’euros, des fonds provenant de l’entreprise canadienne Rosia Montana Gold Corporation. Cette société souhaite ouvrir à Rosia Montana une mine d’or et d’argent, la plus grande d’Europe de l’Est. Le travail réalisé jusqu’à présent a impliqué 60 archéologues roumains et (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous