Grèce : échauffourées à Athènes, dix ans après le meurtre d’Alexis Grigoropoulos

| |

Comme chaque année, manifestants et policiers se sont violemment affrontés dans les rues d’Athènes lors des commémorations du meurtre du jeune Alexis Grigoropoulos, le 6 décembre 2008. Une décennie plus tard, les bavures policières continuent pourtant à défrayer la chronique, comme celle qui a conduit à la mort d’un militant LGBT le 21 septembre dernier.

Par Marina Rafenberg « Quand j’ai découvert les images des dégâts à Exarchia, j’ai cru voir des photos de Syrie. Certains pensent que ces violences sont devenues un phénomène normal mais elles prendront fin quand Nouvelle Démocratie aura remporté les élections », a déclaré dimanche Kyriákos Mitsotákis, le chef de file du parti conservateur, dans une interview donnée à l’agence de presse grecque AMNA. Le 6 décembre, comme chaque année, des manifestations se sont déroulées à Athènes et Thessalonique pour commémorer la mort du jeune Alexis Grigoropoulos, ce lycéen de 15 ans tué en 2008 par un policier dans le quartier athénien d’Exarchia. Plus de 4000 (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous