Osservatorio sui Balcani

Albanie : la métamorphose des bidonvilles de Tirana

| |

Pendant le régime communiste, Bathore, située à la périphérie de Tirana était une zone rurale. Après l’explosion immobilière des années 90, la zone est rapidement devenue le plus grand bidonville albanais, refuge de familles entières victimes de la misère. Mais aujourd’hui, les jeunes insufflent du changement.

Par Lucia Pantella La zone de Bathore, anciennement une zone agricole, abrite les émigrants du Nord, et en même temps repousse le reste du pays. Mais en écoutant les voix des jeunes qui vivent à Bathore, il semblerait que les choses soient en train de changer [1]. Du champ de fèves au bidonville Bathore signifie littéralement « champ de fèves ». En effet, cette plaine aux extrémités nord-est de Tirana, à l’époque communiste, appartenait aux entreprises d’Etat et servait, selon les plans économiques, à approvisionner les habitants de Tirana. Jusqu’en 1991-1992, les paysans locaux n’avaient pas la possibilité de louer de petits terrains, et le (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous