Radio Slobodna Evropa

Accord « historique » sur le Kosovo : sur le terrain, rien ne change...

| |

Plus de quatre mois après la signature de l’accord « historique » entre Pristina et Belgrade, sur le terrain, presque rien n’a changé. Tandis que les « structures parallèles » financées par Belgrade sont toujours en place, les points de vue ne se rapprochent pas sur l’avenir du Nord du Kosovo. À Pristina, l’impatience grandit. Analyse.

Par Amra Zejneli Pour Naim Rashiti, de l’International Crisis Group, de nombreux blocages subsistent encore entre les équipes de négociation serbe et albanaises, notamment sur la question des structures parallèles au Nord. Selon lui, ces dernières se maintiendront, au moins jusqu’aux élections municipales du 3 novembre prochain au Kosovo. Retrouvez notre dossier : Dialogue entre Belgrade et Pristina : l’accord de Bruxelles entre-t-il vraiment en application ? « Pristina demande la fermeture des structures parallèles serbes alors que Belgrade souhaite que ces dernières soient placées sous l’égide de l’Association des communes (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous