Entre Kosovo et Serbie, l’Union européenne, les Etats-Unis et le « dialogue »

Le dialogue, poussivement mené depuis 2011 entre Belgrade et Pristina sous l’égide de l’Union européenne, est au point mort depuis l’automne 2018. Aleksandar Vučić et son homologue Hashim Thaçi, avec le soutien des Etats-Unis, voudraient pourtant trouver une « solution définitive », passant par une « rectification des frontières ». Ce 1er avril, Albin Kurti a levé les taxes qui pesaient sur les marchandises importées de Bosnie-Herzégovine et de Serbie.