Vols d’œuvres d’art : la Serbie peine à protéger ses musées

| |

La ministre de la Culture Maja Gojković a tapé du poing sur la table à la rentrée, demandant aux musées de mieux protéger leurs collections. Sans proposer un quelconque soutien et en prenant soin de faire entièrement porter la faute sur les institutions culturelles en cas de vol.

Traduit et adapté par Nikola Radić (article original) Quinze tableaux de Paja Jovanović (1859-1957), des esquisses de Sava Šumanović (1896-1942), des objets précieux et bijoux des anciennes dynasties royales, des effets personnels de Tito... Voilà une partie du patrimoine dérobé dans les musées serbes ces 20 dernières années. Fin août, la ministre de la Culture Maja Gojković a envoyé une lettre à tous les musées du réseau national, leur demandant des informations sur les œuvres manquantes de leurs collections et sur d’éventuelles poursuites engagées en cas de disparition d’objets. En 2003, deux esquisses du célèbre peintre Sava Šumanović ont été (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous