Serbie : les hooligans, l’« art dégénéré » et le ministère de la Culture

| |

Selon le ministère serbe de la Culture, il est compréhensible que des hooligans puissent vandaliser une exposition d’« art dégénéré ». Des propos qui rappellent de sombres pages de l’histoire du XXe siècle. Mais rien de cela n’arriverait si les artistes se consacraient « au génocide commis contre le peuple serbe en Bosnie Herzégovine, en Croatie et au Kosovo ».

Par Milica Čubrilo Filipović La violence contre ceux qui pensent différemment et sortent des normes établies par le Parti progressiste serbe (SNS) au pouvoir est encore montée d’un cran ces derniers jours. Le 13 octobre, un groupe d’une quinzaine de jeunes encagoulés a fait irruption dans la galerie Stara kapetanija à Zemun, près de Belgrade, où ils ont déchiré tous les dessins exposés dans le cadre du festival alternatif Novo Doba. La veille, les organisateurs avaient alerté la police à cause des menaces de mort dont ils faisaient l’objet. Aucune mesure de protection n’avait été mise en œuvre. Au lieu de condamner fermement cette attaque (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous