Ukraine : la Transnistrie veut-elle vraiment participer à la guerre du Kremlin ?

| |

Les explosions de ces derniers jours en Transnistrie marquent-elle le début de l’extension de la guerre hors de l’Ukraine ? Est-ce le signe que la Russie a décidé d’inclure le régime séparatiste dans son effort de guerre contre le sud de l’Ukraine ? Si c’est le cas, Tiraspol ne suivra pas les ordres du Kremlin de bon cœur, tant la région séparatiste entretient des liens intimes et économiques forts avec l’Ukraine. Analyse.

Par Florentin Cassonnet Après les mystérieuses « attaques terroristes » rapportées à Tiraspol, Maiak et Cobasna les 25, 26 et 27 avril, tout le monde en Moldavie se garde bien d’accuser clairement qui que ce soit. Pour éviter d’envenimer la situation. Les autorités séparatistes de Tiraspol disent que les auteurs sont des « nationalistes venus d’Ukraine », mais sans accuser directement Kiev. De son côté, la présidente moldave Maia Sandu attribue les incidents à des « factions internes à la Transnistrie », se gardant d’accuser Moscou. Étant donné les déclarations belliqueuses en provenance de Russie et ciblant directement la Moldavie dans les jours (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous