Théâtre : « Si ce n’est toi », une science-fiction orwellienne adaptée à la Bosnie-Herzégovine

| |

La première de la pièce d’Edward Bond Si ce n’est toi s’est tenue le 11 janvier au Théâtre de guerre de Sarajevo. Un drame qui se déroule dans une société post-apocalyptique où les émotions, les souvenirs et l’empathie sont interdits. Entretien avec le metteur en scène, Alban Ukaj.

Propos recueillis par Selma Boračić-Mršo Radio Slobodna Evropa (RSE) : Le 11 janvier avait lieu la première de la pièce Si ce n’est toi (Nigdje nikoga nemam), basée sur un texte d’Edward Bond, sur la scène du Théâtre de guerre de Sarajevo (Sarajevski ratni teatar). D’où vient ce titre ? Alban Ukaj (A.U.) : C’est Bond lui-même qui a choisi le titre « Si ce n’est toi » pour un texte dramatique qui fait partie de l’une des trilogies qu’il a écrites au début de l’an 2000. Nous l’avons gardé car il nous permettait d’évoquer des questions que nous estimions importantes, à savoir la culture de l’oubli, la négation des crimes, la glorification des criminels (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous