Slovénie : Damir Črnčec, le porte-flingue de la droite nationaliste se met au service du centre

|

Le nouveau Premier ministre slovène, Marjan Šarec, est en train de constituer son équipe. Et première surprise, l’ancien chef des services secrets, Damir Črnčec, un ancien proche de Janez Janša, a été nommé secrétaire d’État à la sécurité nationale. Une prise étonnante pour l’hétéroclite coalition de centre-gauche. Portrait de ce franc-tireur penchant vers les extrêmes.

Par Charles Nonne Damir Črnčec a tout juste 18 ans, quand la Slovénie accède à l’indépendance. En 1999, il en a 26 quand il devient le plus jeune officier supérieur de l’armée, avant de diriger la première unité slovène engagée dans des combats à l’étranger. Sa carrière s’accélère à partir du milieu des années 2000. En 2005, il est propulsé au poste de directeur du bureau des renseignements du ministère de la Défense, par le gouvernement de Janez Janša (SDS), un mandat renouvelé en 2010 par le social-démocrate Borut Pahor. Avec le retour au pouvoir de Janša, en février 2012, Damir Črnčec est immédiatement nommé directeur de l’Agence de renseignement (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous