Slovénie : la tâche s’annonce compliquée pour le gouvernement minoritaire de Marjan Šarec

|

Après avoir longtemps craint de devoir à nouveau passer par la case législatives anticipées, la Slovénie s’est enfin dotée d’un nouvel exécutif. Jeudi, la coalition minoritaire dirigée par Marjan Šarec a été approuvée par les députés. Mais la mission de ce quintette hétéroclite promet d’être compliquée, notamment face à une droite à l’offensive.

Par Charles Nonne Quinze semaines. Voilà le temps qu’il aura fallu au Parlement slovène pour parvenir à approuver le nouveau gouvernement, après les législatives anticipées du 3 juin. Emmenée par Marjan Šarec, c’est une coalition minoritaire hétéroclite qui s’apprête à gouverner avec le soutien de 43 députés sur 90. Le nouveau Premier ministre aura à ses côtés deux de ses prédécesseurs : Miro Cerar (Parti du Centre moderne SMC) aux Affaires étrangères et Alenka Bratušek (Parti éponyme, SAB) aux très convoitées Infrastructures. L’indétrônable Karl Erjavec (Parti des Retraités DeSUS), déjà cinq fois ministre, se retrouve pour la deuxième fois à la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous