Serbie : gros bras et pieds-de-biche « au service de l’État de droit »

| |

Les pieds de biche sont un nouvel « instrument de l’État de droit ». Les huissiers de justice sont récemment apparus en Serbie, et ils expulsent à tour de bras pour des dettes impayées, parfois même si des recours sont déposés en justice. En face, des collectifs de citoyens se mobilisent, mais aussi l’extrême droite, qui essaye d’utiliser ces tensions sociales.

Par Vuk Vuković « La famille Jakšić a été expulsée par des huissiers de justice qui se sont introduits dans son appartement au pied-de-biche et ont saisi ses biens. » C’est en ces termes que le site d’informations N1 a rapporté l’expulsion définitive de cette famille de Novi Sad, qui se battait depuis des années pour conserver son toit. Les huissiers de justice, sans nul doute dûment munis des licences requises, ont forcé la porte de l’appartement familial au pied-de-biche. Un peu plus tard, ça a été au tour du Mouvement serbe du renouveau (SPO, royaliste) de se retrouver dans le collimateur de l’imprévisible transition serbe, qui ne connaît (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous