Serbie : Veljko Belivuk, un chef de gang au service de l’Etat

|

Le procès de Veljko Belivuk a commencé. Accusé de meurtre aggravé, kidnapping, détention d’armes et trafic de drogue, le chef des « Janissaires » a reconnu qu’il avait participé à la démolition du quartier Savamala, tout en expliquant qu’il travaillait « au service de l’État », prenant ses ordres de hauts fonctionnaires.

Par la rédaction « J’ai dirigé un groupe qui a servi les besoins de l’État [serbe] en compagnie d’Aleksandar Stanković, jusqu’à ce que ce dernier soit assassiné [en 2016] et j’ai continué seul par la suite », a déclaré Veljko Belivuk devant la Haute Cour de Belgrade, où se tient son procès pour meurtre aggravé, kidnapping, détention d’armes et d’explosifs et trafic de drogue. Il est jugé à côté de 29 autres personnes. Le chef des Janissaires, un groupe de supporters de foot ultras, nie tous les crimes qui lui sont reprochés et tient à souligner qu’il n’était qu’un exécutant. Il assure qu’il recevait ses ordres de hauts fonctionnaires de l’État par (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous