Européennes en Roumanie : les sociaux-démocrates sont-ils devenus eurosceptiques ?

| |

Le Parti social-démocrate au pouvoir à Bucarest est-il devenu eurosceptique ? Critiqué par la Commission à cause de la réforme de la justice, mis sur la touche par les socialistes européens, le PSD en appelle au « patriotisme », mais affirme rester pro-européen et social-démocrate. Les explications de Victor Negrescu.

Propos recueillis par Florentin Cassonnet Victor Negrescu a 33 ans. Ancien du Collège de Bruges, titulaire d’un doctorat en sciences politiques de l’École nationale d’administration roumaine, il est entré au Parlement européen le 1er juillet 2014. Il est devenu ministre délégué aux Affaires européennes en juin 2017, poste dont il a démissionné le 9 novembre 2018. Il entend représenter une tendance « progressiste » au sein du Parti social-démocrate roumain (PSD). Le Courrier des Balkans (CdB) : Vous figurez en neuvième position sur la liste du PSD pour les élections européennes et, comme les sondages accordent une dizaine de sièges à votre (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous