Les socialistes européens gèlent leurs relations avec le PSD roumain

| |

Quelques semaines après la suspension du Fidesz hongrois par le Parti populaire européen (PPE), c’est au tour du Parti socialiste européen (PSE) de prendre ses distances avec le Parti social-démocrate (PSD) au pouvoir en Roumanie. En cause, la volonté du gouvernement de faire passer la très contestée réforme de la justice.

Par Fl. Cass. Six semaines avant les élections européennes, le Parti socialiste européen (PSE) a « gelé » ses relations avec le Parti social-démocrate (PSD) au pouvoir en Roumanie. Le PSE décidera en juin s’il maintient le PSD dans ses rangs. Depuis plus de deux ans, le gouvernement roumain défie Bruxelles en poussant une vaste réforme de la justice visant à dépénaliser certaines affaires de corruption. Ces dernières semaines, les relations se sont encore un peu plus tendues, avec la possible nomination à la tête du Parquet européen de l’ancienne cheffe de la Direction anti-corruption (DNA), Laura Codruța Kövesi, que Bucarest cherche à (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous