Roumanie : Bucarest veut empêcher la nomination de « LCK » la tête du Parquet européen

| |

Laura Codruța Kövesi, l’ancienne chef du Parquet anti-corruption roumain, révoquée en juillet 2018, a été présélectionnée devant deux autres magistrats, français et allemand, pour prendre la tête du nouveau Parquet européen. Mais Bucarest veut tout faire pour bloquer sa nomination.

Par Fl. Cass. Laura Codruța Kövesi n’en finit pas de gêner le gouvernement social-démocrate roumain. Liviu Dragnea, le chef du PSD, et le ministre de la Justice Tudorel Toader pensaient s’en être enfin débarrassés en la faisant révoquer de son poste de Procureure en chef de la Direction nationale anti-corruption (DNA) l’an dernier. Mais celle qu’ils ont chassé par la porte pourrait bien rentrer par la fenêtre. Le 4 février, « LCK » est sortie en tête du groupe des trois candidats pré-sélectionnés pour diriger le Bureau du Procureur européen (EPPO), devant le Français Jean-Francois Bohnert et l’Allemand Andres Ritter. La décision finale sera (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous