Roumanie : la justice encore sous la coupe de la Securitate ?

| |

Fin janvier, la justice roumaine a de nouveau acquitté deux anciens officiers de la Securitate accusé d’avoir torturé à mort le dissident Gheorghe Ursu en 1985. Pour son fils, qui se bat depuis des années pour faire reconnaître ce crime d’État, comme pour plusieurs historiens, c’est le signe de l’influence persistante de l’ancienne police politique.

Par Florentin Cassonnet (avec Radio Europa Liberă România) - Le 22 janvier, la cour d’appel de Bucarest a acquitté les anciens officiers de la Securitate Marin Pârvulescu et Vasile Hodiș. Les deux hommes étaient accusés de crime contre l’humanité pour avoir torturé et tué le dissident Gheorghe Ursu en 1985. La justice roumaine a ainsi confirmé le verdict prononcé en première instance quelques mois plus tôt. « Je suis stupéfait », déclarait à l’époque Andrei, le fils de Gheorghe Ursu. « C’est un dossier très solide avec des centaines de preuves qui montrent que Marin Pârvulescu et Vasile Hodiş ont torturé mon père en prison. » Selon Mihaela Niță, la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous