Roumanie : non, les étrangers ne sont pas en train de racheter toutes les terres agricoles

| |

La rumeur enfle depuis des années en Roumanie : les investisseurs étrangers seraient en train de s’accaparer les terres cultivables, au détriment des paysans locaux. Le ministère de l’Agriculture vient de publier des chiffres officiels, qui contredisent cette affirmation, surtout brandie par les eurosceptiques.

Par Nicolas Trifon Dès son adoption, le projet de loi libéralisant la vente de terres agricoles aux citoyens de l’Union européenne à partir de 2014 donnait lieu à un certain nombre de craintes. Cette loi ouvrait en effet la voie à toutes sortes de spéculations en Roumanie, le cinquième pays de l’UE en termes de surfaces agricoles. L’intérêt manifesté par les investisseurs étrangers s’est vite traduit par une hausse des prix des terrains agricoles. Même s’ils restent encore bien en-deçà de ceux pratiqué dans la plupart des autres pays membres. Ces craintes, justifiées, ont été utilisées par certains, selon leurs propres intérêts économiques ou (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous