Économie : la Roumanie, « nouveau tigre de l’UE » ?

| |

Tout le monde s’accorde à dire que l’économie roumaine a retrouvé des couleurs en 2017 grâce, en bonne partie, à une augmentation des salaires et de la consommation. Une hausse qui devrait se confirmer en 2018. Mais cette embellie ne profite pas à tous. Dans les régions moins favorisées, la pauvreté domine et les inégalités restent fortes.

Par Mihaela Iordache Avec un taux de croissance de 8,6% au troisième trimestre 2017, la Roumanie n’a pas seulement atteint la première place des économies européennes : elle apparaît également comme l’une des économies les plus dynamiques au monde. L’enthousiasme est général, la Commission européenne a revu à la hausse ses prévisions pour l’économie roumaine en 2017 (le taux de croissance annuel escompté passant à 5,7% contre 4,3% estimés au printemps), et la presse n’a pas tardé à faire du pays le « nouveau tigre de l’UE ». Les économistes roumains ont souligné que ces résultats sont dus à une augmentation des salaires et, par conséquent, de la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous