Remaniement en Grèce : le Premier ministre met la barre à l’extrême-droite

| |

Lundi midi, le Premier ministre grec a effectué un léger remaniement de son gouvernement. Kyriakos Mitsotakis a placé un ancien membre notoire de l’extrême-droite à l’Intérieur et une populiste anti-immigration au secrétariat d’État à l’Intégration des réfugiés.

Par Marina Rafenberg Jusqu’ici ministre de l’Agriculture, Makis Voridis est le nouveau premier flic de Grèce. En 1994, ce dernier avait fondé le parti du Front hellénique, allié du Front national, dont le slogan était « carton rouge pour les migrants illégaux ». Il fut ensuite membre du parti d’extrême droite LAOS, très proche de l’Église, de 2005 à 2012, date à laquelle il a rejoint les rangs du parti conservateur Nouvelle Démocratie (ND). En juillet 2019, sa nomination dans le premier gouvernement Mitsotakis avait déjà suscité bien des critiques, scandalisant même des diplomates israéliens, qui avaient refusé de travailler avec lui. « Nous (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous