Grèce : le désespoir des réfugiés jetés dans les rues d’Athènes

| |

Depuis le mois de juin, plus de 11 200 réfugiés sont menacés d’expulsion des logements sociaux et des camps où ils séjournaient. Place Victoria, dans le centre d’Athènes, ils sont des centaines à se retrouver à la rue, désemparés et sans aucune aide. Reportage.

Par Marina Rafenberg Également originaires d’Afghanistan, Roya et ses cinq enfants ne dorment que depuis deux jours sur la place Victoria mais sont déjà désemparés et inquiets. « Je ne savais pas où aller en arrivant au port du Pirée, nous avons entendus que Place Victoria, les réfugiés se réunissaient et que les autorités allaient venir nous trouver là-bas et nous trouver un logement. Mais je ne vois aucune aide », déplore cette femme aux yeux tirés, exténuée par la chaleur. La police tente toutes les semaines de transporter les familles dans des camps aux alentours d’Athènes, mais à Schisto, Skaramangas, Elaionas ou Malakassa, les places (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous