Nouveau président en Albanie : l’opposition dénonce la concentration des pouvoirs

| |

Le nouveau président albanais Bajram Begaj a prêté serment le 24 juillet. Il devrait être plus docile envers le gouvernement socialiste que son prédécesseur Ilir Meta. L’opposition dénonce la concentration des pouvoirs aux mains d’Edi Rama. Revue de presse.

Par Katerina Sula Bajram Begaj, huitième président de la République d’Albanie, a prêté serment dimanche 24 juillet. « L’intérêt du pays est mon seul guide, nous avons besoin d’unité. L’unité politique et humaine, la sécurité nationale, l’avancée vers l’Union européenne et le rôle de l’Albanie sur la scène internationale seront les priorités de mon mandat », a-t-il déclaré lors de son discours d’investiture. Il en vient à assumer cette responsabilité à un moment historique particulier, a-t-il tenu à souligner, et a promis d’assurer sa mission en se plaçant « au-dessus des partis politiques », rapporte le site d’information Shqiptarja.com. Qui est Bajram (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous