Nord du Monténégro : au pays des décharges sauvages

| |

En théorie, le Monténégro est un « État écologique ». Pourtant, dans le nord du pays, on ne trouve que des décharges sauvages qui polluent sources et rivières. Une situation tolérée depuis trop longtemps par les communes et les autorités centrales, avec la complicité de la justice.

Traduit et adapté par Nikola Radić (article original) Quand ils pénètrent au Monténégro par le poste-frontière de Dračenovac, à proximité de Rožaje, les voyageurs sont accueillis par d’incroyables embouteillages provoqués par les travaux routiers qui se sont poursuivis en pleine saison, bloquant la circulation des heures durant, mais aussi par la fumée émanant de plusieurs décharges sauvages, dont la plus importante se trouve au lieu-dit Mostine. C’est là que tous les déchets de la ville sont jetés directement dans le lit de la rivière Ibar, depuis la route qui passe quelques centaines de mètres plus haut. À partir cet endroit, l’Ibar n’est (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous