Vijesti

Monténégro : Rožaje, une ville qui se meurt

| |

Crise économique, absence d’investissements publics, isolement : Rožaje, commune majoritairement bosniaque du nord du Monténégro, se vide. Depuis le recensement de 2003, la commune aurait perdu environ 20% de ses habitants. La libéralisation du régime des visas européens a accéléré le mouvement d’exode. Les responsables politiques locaux tirent la sonnette d’alarme : si rien n’est fait, Rožaje va mourir à petit feu...

Par Aida Sadiković Selon les données de Monstat, l’Institut des statistiques du Monténégro, Rožaje a perdu environ 2.000 habitants en 2008 et 2009. Lors du recensement de 2003, municipalité comptait encore 22.693 habitants La « somme » sur le Monténégro contemporain : Territoire et nationalisme au Monténégro Par Amaël Cattaruzza, Paris, L’Harmattan, 2010, 312 pages, 29 euros. Si l’on en croit des informations officieuses, 2.000 personnes ont quitté la ville durant le seul mois de décembre 2009, immédiatement après la libéralisation des visas européens. Quelques 4.000 habitants seraient partis en à peine deux ans, une vague d’immigration qui (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous