Croatie : à Zagreb, Možemo veut balayer la corruption

| |

Élu triomphalement maire de Zagreb en mai dernier, l’écologiste Tomislav Tomašević s’est immédiatement attaqué au système mafieux de son controversé prédécesseur. Objectif : plus de transparence et moins de corruption. Après vingt ans de règne de Milan Bandić, la tâche s’annonce complexe. Reportage.

Par Marion Roussey Rene et Karla attendent le tramway sur la place du Ban Jelačić, dans le centre de Zagreb, pour rejoindre leur appartement de la périphérie. Après des études de lettres, les deux trentenaires travaillent aujourd’hui dans le secteur privé. Au printemps, lors des dernières élections municipales, ce couple issu de la classe moyenne a voté sans hésiter pour Tomislav Tomašević. Ils n’ont pas été les seuls : le candidat de la coalition rouge-verte a été triomphalement élu maire en mai dernier par 64% des électeurs, un record. « Pour nous, sa victoire signifie beaucoup car on avait envie et besoin de changement : cela faisait plus de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous