Monténégro : les calculs magiques de l’Institut des statistiques pour faire disparaître la pauvreté

| |

Comment réduire le nombre de personnes vivant dans la pauvreté ? En abaissant le montant du « panier de la ménagère » nécessaire à la survie ! Avec ce tour de passe-passe, l’Institut Monstat prétend désormais qu’il suffit de deux euros pour assurer les trois repas quotidiens d’une personne. Les associations et les syndicats s’indignent.

Par Esad Krcić et Lela Šćepanović D’après l’Institut des statistiques du Monténégro (Monstat), il suffirait de deux euros pour assurer trois repas par jour. « Moi, j’ai envie de leur dire de nourrir leurs enfants avec deux euros par jour. Avec deux euros, on ne peut même pas nourrir une poule », s’indigne Maja Vujović de Podgorica. Cette réaction, comme beaucoup d’autres, survient après la publication en janvier d’estimations fixant le montant du « panier de la ménagère » nécessaire pour couvrir les besoins d’une famille de quatre personnes. Il est estimé à 628 euros par mois, soit presque 300 euros de moins qu’en décembre. Monstat estime ainsi que (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous