Macédoine : amnistie pour les auteurs de l’assaut du Parlement

| |

Elle était annoncée depuis plusieurs semaines, et c’est en procédure accélérée qu’a été adoptée la loi sur l’amnistie d’une partie des personnes impliquées dans les violences du 27 avril 2017 au Parlement de Macédoine. Elles seront blanchies au nom de la « réconciliation nationale ». Une décision qui indigne l’opinion publique, qui dénonce l’ingérence du pouvoir dans la justice.

Par Jaklina Naumovski C’est avec 95 voix pour, aucune contre et aucune abstention, que la loi sur l’amnistie, chère au Premier ministre Zoran Zaev, a été adoptée hier en procédure accélérée au Parlement. Elle était soutenue par les députés de l’opposition du VMRO-DPMNE qui réclamaient l’arrêt des poursuites judiciaires contre les personnes impliquées dans les violences au Parlement, le 27 avril 2017. « Nous avons vécus de nombreuses situations désagréables qui nous ont déshumanisés et il est important que nous en arrivions tous à ce que nous avions dit au début : à savoir, se regarder dans les yeux », a déclaré le député du VMRO-DPMNE, Ilija (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous