Environnement : la Macédoine dit non aux mines qui polluent

| |

Après la Roumanie, la Bulgarie et la Grèce, la Macédoine se rebiffe à son tour contre les grands projets miniers, validés par le VMRO-DPMNE pendant ses dix années de pouvoir. Tout a commencé au printemps, quand la ville de Gevgelija a massivement rejeté par référendum l’ouverture d’une mine d’or.

Par Adela Gjorgjioska Les petites villes de Macédoine seraient-elles devenues les nouveaux centres de la résistance balkanique contre les projets miniers géants ? En tout cas, les habitants y partagent les mêmes craintes que leurs voisins : les risques sociaux et environnementaux de ces concessions accordées pour la prospection géologique et l’exploitation minière à des multinationales n’ayant que faire de leur destinée. Pendant ses dix années passées au pouvoir, le VMRO-DPMNE de Nikola Gruevski a allègrement distribué des concessions minières pour attirer d’hypothétiques investissements étrangers. S’il s’avère à peu près impossible d’en (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous