Macédoine du Nord : l’Église orthodoxe défie le gouvernement et les règles sanitaires

| |

Alors que la Macédoine du Nord connaît un inquiétant rebond de l’épidémie, les communautés religieuses ne jouent pas le jeu des règles sanitaires. Après les musulmans lors de la fin du ramadan, c’est désormais l’Église orthodoxe qui appelle les fidèles à se rendre dans les églises et les cimetières à l’occasion des fêtes de la Pentecôte.

Par Jaklina Naumovski Depuis le début de l’épidémie, les autorités macédoniennes peinent à obtenir la pleine coopération des responsables des deux principales communautés religieuses, orthodoxe et islamique, notamment lors des périodes de fêtes. À plusieurs reprises, comme les fêtes de Pâques ou de Bajram, celles-ci se sont même ouvertement opposées au gouvernement en donnant des consignes contraires à celles des autorités, multipliant les déclarations tonitruantes. Ainsi, pendant que les prélats orthodoxes clamaient que « la foi est plus forte que l’épidémie » et que l’ancien reis-ul-ulema, Sulejman Rexhepi proclamait « la mort du Covid-19 », (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous