Serbie : comment enterre-t-on les victimes du Covid-19 ?

| |

Pas plus de dix personnes aux enterrements, des cérémonies qui ne sont pas annoncées en public. En Serbie comme partout en Europe, les règles sont strictes : bien plus que le corps des défunts, ce sont les rassemblements qui peuvent être des vecteurs de contamination.

Traduit et adapté par Nikola Radić (article original) Lors des obsèques d’une personne décédée des suites du Covid-19, le ministère de la Santé rappelle qu’il convient de respecter la loi relative à la protection des citoyens contre les maladies contagieuses et les mesures en vigueur dans le pays pour l’inhumation des personnes décédées d’une maladie infectieuse. « Cela signifie que le corps est d’abord désinfecté avant d’être posé dans une ‘enveloppe’ en tôle soudée qui est ensuite fermée et déposée dans un cercueil en bois qui est à son tour désinfecté », explique le personnel des services funéraires de Belgrade. « Le transport des défunts est (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous