Les pays des Balkans seront-ils les victimes de la géopolitique des hydrocarbures ?

| |

Les pays balkaniques sont depuis longtemps un terrain d’affrontement des grandes puissances et leur approvisionnement énergétique est l’un des principaux leviers de cette bataille. Mais la donne pourrait bientôt changer avec la construction d’un nouveau réseau de gazoducs et de raccordements qui diversifieront l’approvisionnement en fonction des prix du gaz, peu importe qu’il soit russe ou américain.

Par Zoran Daskalović D’ici 2019, les Balkans devraient baigner dans le gaz. Le gaz naturel liquéfié (GNL) américain arrivera par le terminal de Krk, en Croatie, qui sera bientôt construit et aussitôt raccordé à des terminaux semblables en Pologne et en Lettonie. À côté de ça, des milliards de mètres cubes supplémentaires de gaz russe arriveront dans la région par la branche bulgaro-serbo-hongroise du Turkish Stream. Dans deux ans, ce gazoduc partant de la Mer noire ralliera la partie européenne de la côte turque. D’ici là, le gaz azerbaïdjanais devrait également arriver dans un nouveau terminal européen qui sera construit en Bulgarie. La (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous