Kosovo : comment réinsérer les anciens djihadistes ?

| |

Au moins 400 citoyens du Kosovo seraient partis pour le djihad en Irak et en Syrie. Certains sont morts au combat, d’autres sont rentrés au pays et ont été condamnés. Pour les aider à se réinsérer dans la société, la Communauté islamique organise en prison des séances de « déradicalisation ». Mais ces enseignements portent-ils leurs fruits ?

Traduit par Nerimane Kamberi La réinsertion des personnes qui purgent des peines pour terrorisme et extrémisme religieux dans les prisons du Kosovo reste un défi. C’est ce qu’affirment des représentants de la Communauté islamique et des ONG. Comme l’explique l’imam Rexhep Lushta, qui a organisé des cours de déradicalisation dans deux établissements pénitentiaires, à Dubrava et Mitrovica-nord, le projet du ministère de la Justice et de la Communauté islamique ne cible pas un groupe précis de détenus, mais tous les prisonniers, indépendamment des actes qu’ils ont commis, qu’ils aient été condamnés pour terrorisme, qu’ils aient participé (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous