Législatives au Kosovo : Albin Kurti veut tourner la page

| |

C’est un pacte anti-corruption qu’a opportunément conclu Albin Kurti avec son ancienne rivale centriste Vjosa Osmani. Grâce à ce « ticket jeune », le chef du mouvement de gauche nationaliste Vetëvendosje espère bien emporter très largement le scrutin de dimanche et gouverner avec les coudées franches pour sortir le Kosovo de la crise permanente.

Par Belgzim Kamberi « Seule une victoire avec plus de 61 députés garantit la mise en œuvre des changements désirés et les progrès si nécessaires. » Ce mantra, Albin Kurti n’a cessé de le marteler durant toute la campagne pour les législatives anticipées du 14 février. Le dirigeant de Vetëvendosje (VV) devrait selon toute vraisemblance devenir le prochain Premier ministre du Kosovo. Sans avoir pu, toutefois, se porter lui-même candidat. En cause, une décision de la Cour constitutionnelle qui interdit à toute personne « ayant fait l’objet une condamnation définitive pour une infraction pénale au cours des trois dernières années » de se présenter (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous