Kosovo : un gouvernement en sursis par temps d’épidémie

Le 25 mars, la LDK a déposé une motion de censure contre le gouvernement d’Albin Kurti, auquel elle participait. Le prétexte ? Le choix du Premier ministre de ne pas abolir les taxes à 100% sur les marchandises importées sans introduite un « principe de réciprocité ». En ce temps d’épidémie, le cabinet d’Albin Kurti continue à gérer les affaires courantes, tandis que l’opinion publique est outrée par les manoeuvres politiciennes de la LDK et du PDK.