Le Kosovo se mobilise contre les violences sexuelles à l’école

| |

Une fillette a été victime d’abus sexuels dans une école de Pristina. Ce tragique fait divers a provoqué une mobilisation inédite de la société civile, mais aussi des lycéens, qui réclament notamment des cours d’éducation sexuelle.

Par Nerimane Kamberi Lecture Le 15 mai, les médias du Kosovo rapportaient un cas dabus sexuel contre une fillette de cinq ans, commis par un garçon mineur, dans la cour de l’école Faik Konica de Pristina. Un mouvement d’indignation a tout de suite envahi les réseaux sociaux, suscitant des manifestations devant le siège du ministère de l’Éducation, de la Technologie et des Sciences. Shpend Ahmeti, le maire de Pristina, a apporté des explications. « L’incident s’est produit le samedi 24 avril. Dès lundi, la directrice a informé la police, le Centre des affaires sociales et le Département de l’éducation de la commune. Les parents ont (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous